alerte rhinopneumonie

 

Cabinet Vétérinaire

20 av Grandchamp

1150 Woluwé saint Pierre

tel :027702715

docteur@georgesbarbier.be

 

compte: 144-0535237-71

 

 

 

 

Ces derniers jours, deux foyers de rhinopneumoni

e sont apparus en province du Limbourg.

 

Le premier foyer s’est déclaré le 9 février à Alken dans une écurie de 30 chevaux, dont 11 chevaux affectés. Les symptômes observés étaient de la fièvre, de l’ataxie et pour certains chevaux une paralysie. La confirmation de l’infection à Herpes Virus Equin de type 1 (EHV-1) s’est faite le 17 février par PCR sur du sang prélevé sur les chevaux atteints. Six des chevaux atteints ont été euthanasiés en conséquence de l’apparition d’une paralysie progressive. L’écurie est depuis lors fermée.

Le second foyer s’est déclaré le 13 février à Heers, à une quinzaine de kilomètres de Alken, dans une écurie privée de 3 chevaux, dont 2 affectés. Un des chevaux du second foyer a eu un contact avec le premier foyer le 2 février. Le diagnostic par PCR sur sang a été confirmé le 19 février. Les chevaux affectés ne présentent pas de symptômes de myeloencéphalite et leur situation est aux dernières nouvelles stable. L’écurie est également fermée.

L’apparition de ces deux foyers a eu des conséquences pour le secteur équin. Par exemple, la sélection des étalons de printemps du stud-book Zangersheide (situé à Lanaken en province du Limbourg, à une trentaine de kilomètres des 2 foyers), initialement prévue les 20, 21 et 22 février, a été reportée aux 3, 4 et 5 avril 2015. Différents concours régionaux ont également été annulés.

 

A l’heure actuelle, il n'y a cependant pas de mot d’ordre relatif à l'organisation d'événements. L’annulation ou le report des événements est un choix des organisateurs à faire au cas par cas sur base d'une analyse des risques (rassemblement de chevaux dont l’origine/provenance n’est pas définie, vaccination, …). Une interdiction de transport des chevaux dans la région n’est pas à l’ordre du jour.

 

Il est important de rappeler que l’infection par EHV1 n’est pas considérée comme une maladie officielle, elle n’est d’ailleurs pas à déclaration obligatoire. La législation belge ne prévoit donc aucune mesure de contrôle vis-à-vis de cette maladie, la gestion des cas de cette maladie incombe uniquement aux détenteurs et au secteur.

 

Cependant, il est fortement recommandé de vacciner les chevaux ayant des contacts fréquents et, si des cas suspects apparaissent, de respecter les mesures d'hygiène nécessaires, à savoir la mise en quarantaine pour tous les chevaux entrants et sortants pour 3-4 semaines.